Rentrée IGN 2007 : des raisons d’être inquiet

Cette rentrée 2007 pour l’IGN se fait sous le signe de quatre facteurs qui, très vite ou plus lentement, vont percuter le fonctionnement et l’évolution de notre établissement.

1) Le réaménagement du site de Saint-Mandé.

Lors du comité de suivi immobilier du lundi 3 septembre, la DG a confirmé aux organisations syndicales la venue de Météo France (MF) qui se traduirait par l’arrivée de 350 personnes sur le site de Saint-Mandé. D’ici deux mois, le concours d’architectes débouchera sur le choix d’un architecte en charge du projet. La première tranche de travaux, dite frange Nord, le long de l’avenue de Paris, commencera à la mi-2008 pour une livraison du bâtiment prévue en novembre 2010.

MF aura besoin de 10.500 mètres carrés. Ce nouveau bâtiment ne lui en procurera que 8.500 donc le solde de 2.000 mètres carrés sera fourni par un futur bâtiment qui s’élèvera sur l’emprise de l’actuel bâtiment E. La démolition de l’actuel bâtiment E débuterait en avril 2009 pour une livraison du nouveau bâtiment en décembre 2011. Ce nouveau bâtiment E regrouperait la cantine, les associations et œuvres sociales plus 2.000 mètres carrés dédiés à MF. Parallèlement, la tranche de logement social, prévue le long de l’avenue Pasteur, commencera dès la mi-2008. Il est très probable que la mairie de Saint-Mandé préempte la portion du terrain dédié à ce projet et confie la réalisation de ce bâtiment dédié au logement social à l’OPAC 94.

Dans ces conditions, on va vivre sur un site où se croiseront plusieurs chantiers. Les représentants du personnel ont demandé des garanties par rapport aux nuisances que génèreront ces chantiers. Il est important que le CHS puisse jouer son rôle par rapport à ce chantier. On s’oriente vers la création d’un point d’accueil commun du public qui regrouperait les services actuels de la photothèque et de la cartothèque plus les services équivalents de vente de documentation de MF. En réponse aux questions syndicales sur l’éventuelle mutualisation d’autres activités entre l’IGN et MF sur le site, la DG s’est voulue rassurante en indiquant que l’actuel DG de MF est jaloux de toutes ses prérogatives.

Sachant qu’ainsi, on passerait à terme sur une surface réduite de moitié à un effectif d’environ 1400 personnes (IGN + MF + …le SHOM), comment va-t-on faire pour caser tout ce monde ? Densifier à outrance ? Réduire le maximum d’emplois et transférer ou supprimer certaines activités ? Le logement social promis sur une partie de la parcelle ne doit pas servir de leurre pour occulter la réalité d’une opération de spéculation immobilière où certains ne manqueraient pas d’y trouver un très bon compte …

Ce chantier de réaménagement peut devenir le chantier de tous les dangers si le personnel ne met pas son grain de sel dans les plans des tutelles. La CGT exige une transparence totale sur ce projet et la possibilité pour le personnel et les organisations syndicales de peser sur les choix effectués.

2) Aucun écho du Contrat d’Objectifs et de Moyens pour l’instant

La mise en place du nouveau grand ministère dénommé MEDAD semble pour l’instant se faire en tournant le dos à la logique d’infrastructure qui était celle du Ministère de l’Equipement. Il ne faudrait pas que cela touche aussi le programme d’équipement géographique national dont l’IGN a la charge.

3) Toujours pas de Directeur Général à l’horizon

Hormis le fait que l’on peut savoir par Radio Couloir que quatre à cinq prétendants se sont déclarés, et que le DGA a reçu officiellement la charge de l’intérim du poste, il faut garder à l’esprit que du fait de la grande restructuration des ministères aboutissant à la mise en place du MEDAD, il y a un certain nombre de hauts fonctionnaires du calibre de notre dernier et très fugitif DG à recaser … Le suspens se poursuit !

4) La baisse des effectifs de la Fonction publique

Christine Lagarde a annoncé sur les ondes ce week-end qu’il faut engager un plan de rigueur pour la Fonction publique. Aurait-elle vendu la mèche trop vite pour qu’à sa suite, d’éminents membres du gouvernement se précipitent pour la démentir ? Toujours est-il que pour l’heure, le projet de budget 2008 pour la Fonction publique (FP) prévoit un objectif de ne pas remplacer un départ sur deux. Lors des entrevues de juillet dernier entre les ministères en charge de la FP et les organisations syndicales, aucune réponse n’a été faite aux demandes syndicales concernant les effectifs comme les salaires.

Les prochains mois vont être décisifs pour le maintien et la préservation de la Fonction publique et des services publics (cf. l’annonce ce week-end de la fusion GDF-Suez, lire la privatisation de GDF !). Alors agissons !

Rentrée 2007 : beaucoup de raisons d’agir !Syndiquez-vous ! Syndiquez-vous CGT !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s