Fillon veut la peau de la Fonction publique

 

La réforme de l’Etat, « c’est moins d’Etat », prévient François Fillon

LEMONDE.FR avec AFP | 11.10.07 | 08h16 • Mis à jour le 11.10.07 | 08h16

« Moins de services » et « moins de personnel«  , c’est ce qu’a promis François Fillon aux Réformateurs de l’UMP, mercredi 10 octobre, recueillant les applaudissements du millier de participants réunis, à Paris, pour la convention de rentrée de l’aile libérale de la majorité. « Je dois le dire devant tous les élus qui sont présents ici : la réforme de l’Etat, cela supposera que nous soyons courageux, la réforme de l’Etat supposera que chacun d’entre nous accepte qu’il y ait moins de services, moins de personnel, moins d’Etat sur son territoire », a affirmé le premier ministre.

Parce qu’une réforme générale de l’Etat qui « satisfait tout le monde mais qui ne se traduit par aucune suppression d’aucun établissement sur le territoire, ça n’existe pas », a ajouté le chef du gouvernement, estimant « impossible d’un côté de dynamiser la sphère privée et, de l’autre, laisser la sphère publique au point mort ». M. Fillon a évoqué « des pays qui ont modernisé leur économie et leur Etat en resserrant leurs effectifs », illustrant ces baisses par des chiffres pour la Suède (-38 %), l’Australie (-22 %), la Grande Bretagne (-20 %) et l’Espagne (-14 %).

« N’AYEZ AUCUNE HONTE À ÊTRE LIBÉRAUX ! »

Affichant son ambition de « réconcilier l’Etat avec la culture de l’efficacité et du résultat », il a promis de « réformer notre organisation publique, son fonctionnement, ses dépenses », malgré « l’échec de 1988 et les grèves de 1995 », ainsi que l’opposition d’une partie de la majorité, notamment sur la réforme de la carte judiciaire, qui implique la suppression de nombreux tribunaux de province.

Le premier ministre a par ailleurs demandé aux Réformateurs de l’UMP, le groupe emmené par Hervé Novelli, de continuer à défendre leurs thèses libérales. « Vous êtes libéraux : n’ayez aucune honte à l’être ! Le mot ‘libéral’, ce mot respecté partout ailleurs, vaut mieux que beaucoup d’autres », leur a-t-il lancé, finissant de séduire son auditoire.

Commentaires :

y-a-t-il vraiment besoin de beaucoup de commentaires après ce qui est une déclaration de guerre à l’ensemble des agents de la Fonction publique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s