Préparation du 18 octobre : mise au point

Le 18 octobre :

Ce n’est pas la grève des seuls régimes spéciaux, c’est la grève de tous ceux qui refusent la dégradation sociale !

A la suite de la publication du communiqué de la CFDT IGN du 15 octobre, le syndicat CGT OM IGN tient à apporter les précisions suivantes :

– la CGT OM avait lancé une invitation pour une rencontre intersyndicale aux autres organisations syndicales pour explorer les possibilités de revendications et d’actions communes. Après cette réunion, nous constatons que non seulement certains n’estiment pas la situation critique pour les salariés, tous les salariés, mais qu’en plus, ils trouvent le moyen de cultiver le dénigrement.

– le 18 octobre, nous serons en grève non pas « pour les cheminots » mais bien pour les retraites de tous les salariés. Car le gouvernement et le MEDEF veulent passer tous les salariés à 41 puis 42 annuités (cf. déclaration de Santini de ce lundi), et pour réaliser cet objectif il faut supprimer la survivance, incarnée par les régimes spéciaux, du droit commun d’hier quand les 37,5 annuités étaient le bien de tous les salariés !

Les ex-TAD ont déjà pu constater les dégâts de la mécanique des 40 annuités et de la décôte contre leurs pensions de retraite. Avec les 42 annuités, ce sera pire !

Les emplois insalubres sont aussi dans le collimateur. Là, le chantage est simple : ou abandon de l’insalubrité et abonnement à 40-41-42 annuités ou conservation de celle-ci et la porte au plus tard à 60 ans sans pension complète ! Et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

– le 18 octobre, nous serons en grève car il ne faut pas attendre novembre pour riposter aux attaques du gouvernement contre la Fonction publique. Chaque journal télévisé est l’occasion d’une sortie assassine d’un membre du gouvernement sur les effectifs, sur les salaires ou les statuts. Sarkozy, Fillon, Santini, Woerth ont été suffisamment explicites. On a compris, pas besoin d’attendre les pseudo conférences nationales sur le sujet : ils veulent la peau de la Fonction publique.

– le 18 octobre, nous serons en grève contre les franchises médicales, symbole emblématique de la marche vers la destruction de la Sécurité sociale de 1945, basée sur la solidarité et non pas sur la possibilité du porte-monnaie de chacun d’avoir accès ou non aux soins.

– le 18 octobre, nous serons en grève contre la politique liberticide du gouvernement qui a engagé avec la loi dite du « service minimum » l’édification d’une législation à la Thatcher pour empêcher les salariés de se défendre collectivement avec leurs syndicats, par la grève ou tout moyen d’action de leur choix.

Chanter la chanson de « l’amalgame » c’est suivre la partition que Sarkozy et Fillon veulent imposer au mouvement syndical pour le transformer en un gentil « partenaire social » inoffensif et aseptisé, étranger aux besoins et aux revendications des salariés, et quelques fois, entretenu financièrement avec l’argent de poche de certaines caisses patronales.

Le syndicalisme est l’arme des salariés pour leur défense collective et interprofessionnelle, ou il n’est rien !

AG sur Saint-Mandé le mercredi 17 octobre à 10H30 devant la photothèque.

Manif jeudi 18 octobre à 14H30de République à Nation

en passant par le boulevard Voltaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s