Pique-nique pour la défense de l’ENSG : un bon début

Ce jeudi 27 mars à midi, les élèves et enseignants de l’ENSG ont organisé un pique-nique sur le site de Saint-Mandé pour populariser la cause du gel de la décision de départ au Mans de la 1er année du cycle IT.Cette initiative était soutenue par l’Intersyndciale CGT-OM / CGT-PTA / CFDT.

La présence massive des élèves et des personnels de l’Ecole a été accompagnée de la distribution d’un tract que nous reproduisons ci-après.

Externalisation de la première année du cycle IT au Mans

Des inquiétudes fondées !!!!!

Un mariage contre nature

car concernant des écoles qui préparent à des métiers différents et concernant des élèves recrutés à des niveaux hétérogènes. Le nivellement par le bas est-il la solution ?

Un mariage à contre courant :

Le programme d’enseignement (PE) actuel de l’ENSG s’avère plus proche des préconisations de l’enquête sur les métiers de la géomatique (informatique, gestion des bases de données…) que celui de l’ESGT. Dans ces conditions, pourquoi chercher à adapter notre enseignement à celui de l’ESGT ?

Un mariage mal préparé :

Seul le PE de 1ère année est bouclé avec des aberrations notables. Ainsi nos élèves seront dans l’avenir parfaitement formés au droit (70 heures), à la construction civile (17 heures). En revanche, la photogrammétrie est réduite de moitié et le GPS est abordé en 1ère année en 2h30 ……

Ce PE répond-il réellement à la formation d’un haut niveau en géomatique ?????

Un mariage précipité :

Le remaniement en profondeur de la 1ère année aura des conséquences inévitables et importantes sur les 2ème et 3ème années dont les programmes sont très loin d’être finalisés.

Dans ces conditions, à deux mois des périodes de concours de recrutement, quelle est la visibilité de l’ENSG pour les futurs élèves ?????

Un mariage risqué pour l’ENSG:

A un moment où l’accroissement des effectifs de l’école est un enjeu primordial, quelle sera l’attractivité d’une école obligeant ses élèves à déménager au minimum une fois par an ? Quelles conséquences sur la vie associative de l’école, critère de choix important pour les élèves de classes préparatoires ?

Un mariage dangereux pour l’IGN :

Cette réforme va accroître mécaniquement les coûts des formations des cycles de techniciens dont le problème de la « rentabilité » est déjà posé. Des ingénieurs moins bien formés, des cycles de techniciens menacés, QUEL AVENIR pour l’IGN dans ces circonstances ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s