Cahier de revendications des salariés grévistes de Sun Services sur le site ENSG-ENPC de Marne-La-Vallée

Cahier de revendications établi par les salariés grévistes de Sun Services le 26 mars 2010

Effectifs – charge de travail :

  • 2 salariés à temps plein ont été remplacés par un salarié à temps partiel à 2h30, soit 2h30 au lieu de 14 heures chaque jour,
  • congés maladie non remplacés,
  • heures supplémentaires non payées,
  • des heures effectuées non payées sans motif.

Pressions :

  • harcèlement, pression,
  • interdiction de parler aux occupants du site nettoyé.

Contrat de travail :

  • avenants incorrects,
  • un CDD depuis 6 mois n’a toujours pas de contrat,
  • carte de transport pas ou mal remboursée.

Matériel :

  • pas de matériel et de produits en nombre suffisant,
  • les salariés sont obligés d’acheter leurs gants.

Conflit Sun Services à Marne-La-Vallée – Lettre de la CGT OM IGN au Directeur général de l’IGN

Courrier faxé ce vendredi à 17H à la Direction générale

Syndicat CGT OM IGN                    Le 26 mars 2010

A l’attention de Monsieur le Directeur Général de l’IGN

Objet : situation du personnel de la société Sun Services à Marne La Vallée

Monsieur le Directeur,

Ce jour, le personnel de l’entreprise de nettoyage Sun Services a commencé une grève sur le site de l’ENSG-ENPC à Marne La Vallée. Cette action revendicative découle des conditions sociales qui sont faites à ces salariés
:
– charge de travail en augmentation du fait du remplacement de deux temps plein par deux temps partiels,
– ancienneté des personnels mal reprise lors du changement d’employeur à chaque changement de contrat de sous-traitance,
– remboursement de carte de transport incomplet,
– fourniture des équipements de travail et des produits d’entretien insuffisante qui oblige les salariés à payer leurs fournitures de travail,
– contrats de travail incomplet ou inexistant.

En tant que donneur d’ordre pour ce prestataire de services sur le site de Marne-la-Vallée, l’IGN a une responsabilité dans les agissements de cette entreprise. Responsabilité que ne saurait dissiper la situation de locataire sur le site.

La réaction de l’employeur à ce mouvement de grève est inadmissible :
– envoi d’une équipe de remplacement pour supplanter le personnel gréviste,
– prise en photo des grévistes par le personnel d’encadrement de Sun,
– envoi d’huissiers de justice,
– accès de force au local technique du site.

Au vu de ces faits, nous vous demandons d’intervenir auprès de ce sous-traitant pour qu’il change de comportement vis-à-vis de son personnel.

L’attitude de cet employeur n’est pas limitée au seul site de Marne-La-Vallée, un ressentiment semblable existe parmi le personnel du site de Saint-Mandé. Votre intervention doit donc s’attacher à vérifier que ce sous-traitant respecte les conventions collectives et le Code du Travail sur l’ensemble des sites IGN où il a contracté.

Dans l’attente de votre intervention, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations distinguées.

Pour le syndicat CGT OM IGN,
Le secrétaire adjoint

Copies :

– Madame la Secrétaire générale de l’IGN,
– Monsieur le Chef du SLOG,
– personnel de Sun Services à Marne-La-Vallée
– personnel de l’IGN

Restructuration du site de Saint-Mandé : Courrier à notre ministre de tutelle

Restructuration du site de Saint-Mandé :  courrier à notre ministre de tutelle Jean Louis Borloo par l’intégralité des syndicats et des associations du personnel de l’IGN et de Météo-France

Les syndicats et associations de l’IGN et de Météo-France

Paris & Saint-Mandé le 18 mars 2010

Monsieur le Ministre d’Etat,

Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer

Monsieur Le Ministre,

Les associations et les organisations syndicales de l’IGN  et de Météo-France constatent aujourd’hui un manque de concertation important concernant le projet immobilier de St-Mandé et notamment le projet de réhabilitation du bat B.

Tant sur les aspects associatifs, qu’en ce qui concerne les activités professionnelles, il est avéré que des surfaces importantes manquent dans les projets qui nous ont été présentés, à hauteur de 1000m² environ.

Par ailleurs nous devons remarquer que, si la nécessité d’une salle d’hôte n’est pas en discussion, sa localisation loin du restaurant et de la cuisine induit des coûts de réalisation et de fonctionnement importants et inutiles pour un fonctionnement futur compliqué.

Toutes les demandes de surfaces, tant pour les associations sociales, sportives et culturelles que pour les services, doivent être honorées, plutôt que de leur demander de s’adapter à des contraintes d’ordre essentiellement financier.

Leur non prise en compte mettrait en péril les missions des établissements et dégraderait les conditions de travail des agents (aggravation du stress et démotivation…).

Il ne saurait être question pour nous d’accepter le projet tel qu’il nous est présenté. Nous vous demandons de prendre toutes les dispositions nécessaires, tant budgétaires que de concertation afin de débloquer cette situation.

Veillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération,

A St-Mandé, le 18 mars 2010,

SNM/CGT section de Paris

La secrétaire

CGT OM de l’IGN,

Le secrétaire général

SPASMET/Solidaires section de Paris

La secrétaire

CGT PTA de l’IGN,

Le secrétaire général

CFDT Météo-France section de Paris,

Le secrétaire

CFDT de l’IGN

Le secrétaire général

SNITM-FO section de Paris

La responsable

AUC de l’IGN (Association des Usagers de la Cantine IGN)

Le président de l’AUC

ASACEM

Le responsable

Entraide sociale du personnel de l’IGN

Le président

ASCM

La responsable

AS IGN (Association Sportive IGN)

Le président

COOPAL IGN

Le président

Copies :

  • Monsieur le Président Directeur Général de Météo-France
  • Monsieur le Directeur Général de l’IGN
  • Mme la Présidente du Conseil d’Administration de l’IGN
  • Monsieur le Directeur Départemental de la DDE 94
  • Monsieur le Maire de St-Mandé
  • Personnels IGN & Météo-France

Chantier du site de Saint-Mandé : Lettre de l’Intersyndicale au Directeur général

INTERSYNDICALE CFDT-CGT DE L’IGN          Saint-Mandé, le 16 mars 2010

Monsieur le Directeur,

La réunion tenue le 12 mars avec les représentants des organisations syndicales, les associations de l’IGN concernant le projet immobilier, et principalement la réfection du bâtiment B a mis au jour un certain nombre de problèmes.

Certains de ces problèmes ont, sur proposition de l’architecte, commencé à voir des solutions possibles, d’autres sont pour l’instant en attente de réponse.

Parmi les avancées, nous avons pris note, du coté associatif :

–     Pour l’AS IGN, la possibilité de « récupérer » les mètres carrés manquants pour des salles demandés par cette association.

–     Pour l’Entraide,  nous avons bien noté que la garderie sera déplacée à l’emplacement du bâtiment J, avec la construction d’un édifice correspondant aux besoins et la mise à disposition d’un terrain de jeux pour les enfants.

Lors de cette réunion, nous devions revenir sur les problématiques liées aux besoins des services de production de notre établissement. Compte tenu du contexte, nous n’avons pas pu évoquer ce sujet.

Nous n’ignorons pas qu’il a été demandé aux différents directeurs  et chefs de service de revoir à la baisse leurs demandes. Pour nous, cela ne sera pas sans conséquence sur les productions et les conditions de travail des agents de l’établissement.

D’autant que nous avons noté qu’à de nombreuses reprises vendredi dernier, vous vous êtes adressé au chef du SLOG pour qu’il trouve encore des m2 disponibles pour différents besoins.

Le fait que Météo France prenne possession de nombreux m2 dans le bâtiment B, ce qui n’était absolument pas prévu au départ du projet, provoque de graves conséquences sur les conditions futures de fonctionnement.

Nous vous demandons de nous donner très rapidement un compte rendu des décisions de la réunion du 12 mars. Compte tenu du constat des mètres carrés manquants, nous vous demandons d’intervenir à nouveau auprès de nos tutelles pour obtenir la budgétisation de ceux-ci.

Dans l’attente de vos réponses, veuillez agréer Monsieur le Directeur l’expression de nos salutations distinguées.

Syndicat CGT OM IGN,

Le secrétaire général

Syndicat CFDT IGN,

Le secrétaire général

Syndicat CGT PTA IGN,

Le secrétaire général

Appel commun IGN pour le 23 mars 2010

CFDT de l’IGN – CGT/PTA de l’IGN – CGT/OM de l’IGN

IGN : Ouvriers d’Etat, Fonctionnaires techniques et administratifs, Contractuels  :

Toutes et tous en grève le 23 mars 2010 !

A Saint-Mandé : Assemblée Générale Mercredi 17 mars 10H30 – Hall de la photothèque (HMENS)

Les réformes se poursuivent en détruisant le service public et les emplois, et dégradent  les conditions de travail des personnels. Nous le constatons tous quotidiennement. La deuxième phase de la RGPP présente des risques de nouvelles réorganisations imposées, d’externalisations, de suppressions de missions et d’emplois.

A l’IGN, les projets de nouveaux bâtiments débouchent maintenant sur le constat qu’il manque des m² pour des services, comme pour les activités associatives du personnel, faute d’argent (1m² vaut 1600€). De qui se moque-t-on ?

Les derniers éléments connus sur le Contrat d’Objectif de Performance (COP) confirment la réduction d’effectifs, et l’objectif de reconversions de personnels massives (qui peuvent déboucher sur des départs et l’utilisation de la loi sur la mobilité) : Direction Commerciale, Cartographie sont particulièrement ciblées. Pour quel service public ? Quels services aux usagers commerciaux ? Avec quel équilibre financier ? Quel avenir pour les personnels concernés ?

Le sort de l’orthophoto illustre la stratégie : face à un besoin patent et reconnu de faire du 20 cm l’Etat se refuse à le généraliser. L’IGN ferait néanmoins de l’ortho à 20cm à la demande, avec une part d’utilisation d’ortho faites par d’autres, et l’objectif de couvrir 2/3 du territoire, à échéance de 2013. Le service public d’Etat ne fait pas face à sa responsabilité.

La pression des besoins exprimés est sensible dans la rédaction proposée, mais on est loin du compte. Là aussi, de qui se moque-t-on ?

L’ENSG est en butte à de graves difficultés avec des suppressions de postes envisagées, la suppression du cycle des Dessinateurs-Carto, l’échec du recrutement d’ingénieurs. Les usagers ont pourtant plus que jamais besoin de formation, et l’IGN de personnels formés à ses techniques et à leur renouvellement!

Le Géoportail, Inspire, la convergence avec le Cadastre représentent des enjeux à développer. Mais avec quels moyens ?

L’objectif d’un « changement de la tarification  pour les utilisateurs publics » (la gratuité du RGE) reste présent, mais le volet financier correspondant reste toujours aussi opaque et manifestement orienté vers le rationnement.

La stratégie de pilotage financier par les économies, le dogme de la réduction des effectifs sont destructeurs. Les besoins sont patents, alors que malheureusement des drames récents comme Xynthia montrent l’importance de disposer de bonnes données et de services publics en situation de s’en servir, toutes choses qui concernent l’IGN comme la Météo. De qui se moque-t-on ?

La destruction du service public, les réductions budgétaires asphyxient nos services et nos établissements…. Ça suffit ! Il faut arrêter cette casse !

Les syndicats CGT PTA, CGT OM, CFDT de l’IGN vous appellent à manifester votre ras-le-bol de cette politique menée au pas de charge et sans concertation en faisant grève et en manifestant le 23 mars.

Les Fédérations CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires au MEEDDM
appellent à une mobilisation massive le 23 mars prochain.

Ensemble, exigeons l’arrêt immédiat des suppressions d’emplois et des situations de précarité, des décisions arbitraires sans rapport avec l’intérêt général et les besoins,  le recours à la précarité de l’emploi avec des CDD. Exigeons des recrutements correspondant à nos missions et un plan de titularisation des contractuels et CDD

Ensemble, exigeons une revalorisation des salaires, la reconnaissance des qualifications professionnelles et 250€ tout de suite pour les agents de l’IGN, équivalents à la prime touchée en 2009 au MEEDDM  !

Ensemble, refusons l’individualisation des rémunérations, sans rapport avec une véritable reconnaissance du mérite, le management par le stress et la contrainte

Ensemble, exigeons l’amélioration de nos retraites avec la prise en compte de la pénibilité, le maintien de l’âge de départ à 60 ans correspondant à une carrière complète, l’amélioration du taux de remplacement pour le public comme pour le privé, un vrai débat sur la prise en compte des besoins de financement des retraites futures dans les taux de cotisation employeurs et salariés, la cotisation de tous les revenus, les politiques de l’emploi.

Tous ensemble en grève et dans les manifestations le 23 mars pour nous faire entendre, avec les autres agents du MEEDDM et des Etablissements publics, avec les salariés, du public et du privé.!

Nous appelons à organiser des réunions d’informations ou des AG dans tous les centres de l’IGN

23 Mars, manifestation Île de France : République – Bastille – Nation à partir de 14h00