Salaires, austérité : le régime grec, vous connaissez ?

Communiqué CGT OM IGN

Le peuple grec subit depuis quelques semaines un plan d’austérité drastique qui passe, notamment, par des baisses de salaires et des suppressions d’emplois dans la fonction publique et des mesures hautement inégalitaires d’augmentation de la fiscalité indirecte (TVA).

Tout cela est censé servir à combler les déficits, nés des cadeaux faits aux préteurs ainsi qu’aux spéculateurs qui ont plombé l’économie d’un pays avant de s’attaquer à d’autres de la zone Euro.

D’après des informations fiables qui nous sont parvenues, certains à Bercy pensent à nous appliquer le même régime.

Il a été demandé à la Direction de l’IGN de produire des simulations budgétaires sur les trois prochaines années en partant d’une hypothèse de progression à zéro de la masse salariale.

Pour les fonctionnaires, l’indice Fonction Publique n’est pas connu pour progresser bien haut chaque année. Là, ce serait encore plus simple ! Pas d’augmentation du point d’indice sur 3 ans !

Pour les ouvriers, qui disposent d’une chose insupportable pour les initiés du CAC 40 et leurs commis délégués du gouvernement, à savoir un système d’augmentation trimestrielle basée sur l’évolution des salaires dans la métallurgie parisienne, la mesure préconisée porterait sur l’alignement des augmentations générales sur la progression du point d’indice Fonction publique.

Résumons :
– le gouvernement a introduit depuis deux ans la norme du 1 sur 2, sous prétexte de baisser les dépenses.
– maintenant, cela ne suffit manifestement pas à ce gouvernement : les salaires doivent être directement sacrifiés sur l’autel du veau d’or de la spéculation, celle qui est en train de ruiner les économies européennes.

Pour la CGT, les choses sont très simples : un salaire doit permettre de vivre, bloquer les salaires, c’est nous empêcher de vivre correctement et dignement ! Donc, il est hors de question que les salariés paient un seul centime pour combler les déficits générés par l’irrationalité du système économique.

Le syndicat CGT OM IGN appelle l’ensemble des personnels, quelque soit leur statut, à refuser de payer les pots cassés par d’autres, l’extrême minorité qui spécule et pille l’économie.

On va nous dire que c’est le prix à payer pour le passage au nouveau modèle économique de l’IGN, dans le prochain COP en gestation ! Quelle mauvaise blague !!

Si changement du modèle économique de l’IGN il doit y avoir, cela relevant du service public, il est de la responsabilité de l’Etat de financer correctement les activités de service public.

Nos revendications sont :

  • Dotation publique suffisante pour un service public de qualité !
  • Non aux suppressions d’effectifs : reprise des embauches pour remplacer tous les partants !
  • Non au blocage des salaires : augmentation pour tous pour faire face à l’évolution du cout de la vie ! Pas touche aux déroulements de carrière des agents !

La CGT OM IGN invite les agents de l’IGN et les autres syndicats à se préparer à une réplique à la hauteur des enjeux au moment opportun pour signifier aux ministres du mal-être social et de la casse de la Fonction publique que les personnels n’iront pas docilement se faire vider les poches pour faire plaisir au CAC40.

Saint-Mandé, le 1er juin 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s