Communiqué de l’Union départementale CGT du Val de Marne du 6 octobre 2010

Le gouvernement misait sur un essoufflement de l’opposition à son projet de réforme des retraites, c’est l’inverse qui se produit !

Malgré son intransigeance, son mépris, ses mensonges permanents, ses tentatives de diversion et de division des salariés entre eux, la réalité est bel et bien là et s’impose à tous : les travailleurs et une très forte majorité de l’opinion publique sont hostiles au projet du gouvernement et ils l’ont à nouveau exprimé fortement le 2 octobre dernier.

Les salariés, privés d’emplois, jeunes et retraités ont compris que cette réforme des retraites, si elle était mise en oeuvre, non seulement aggraverait leur situation, mais ne réglerait en rien l’avenir de nos retraites. Ainsi, cette réforme, avant tout idéologique, voulu par le Président des riches pour satisfaire les exigences du Medef et des marchés financiers, apparaît pour une très grande majorité des français pour ce qu’elle est : une réforme injuste socialement, inefficace économiquement.

Comme l’ont scandé les dizaines de milliers de salariés du Val-de-Marne, toujours plus nombreux et présents dans les rendez-vous d’actions nationaux, une autre réforme, garantissant la retraite à 60 ans à taux plein, avec au moins 75% du salaire sur les dix meilleures années dans le privé et les 6 derniers mois dans le public, et en aucun cas inférieur au SMIC, est possible !

La CGT ne cesse de le revendiquer et démontre par ses propositions la faisabilité immédiate d’une telle réforme. Oui, il est possible de stopper l’allongement de la durée des cotisations ; de prendre en compte dans le calcul de la pension les périodes d’études et d’inactivité forcée ; d’imposer la reconnaissance de la pénibilité du travail avec l’ouverture des droits au départ anticipé avant 60 ans.

Cela passe, notamment, par la suppression des exonérations de cotisations sociales patronales ; la mise en contribution des revenus financiers ; la modulation des cotisations patronales en fonction des politiques d’emploi.

Pour continuer à exiger le retrait du projet Sarkozy-Woerth-Parisot et imposer une autre réforme des retraites, face à la surdité et aux provocations du gouvernement et du Medef, l’UD CGT du Val-de-Marne appelle l’ensemble de ses syndicats et les salariés de notre département à s’inscrire résolument dans la journée d’action nationale unitaire de grèves et de manifestations du 12 octobre prochain.


Elle invite ses syndicats et salariés du département à mettre partout en débat la question de la reconduction de l’action (grèves, débrayages, rassemblements, etc.) dès le 13 octobre si la droite et le patronat s’obstinent à passer en force.
Enfin, elle appelle à un rassemblement revendicatif et le plus unitaire possible, le mercredi 13 octobre 2010 à 12h devant la Préfecture de Créteil.

Créteil, le 6 octobre 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s