Communiqué UGFF-CGT du 7 octobre 2010

Pour nos retraites, nos emplois, nos salaires,

le 12 octobre se faire entendre encore plus fort

Alors que depuis plusieurs semaines les salariés et plus largement, une forte majorité de nos concitoyens expriment massivement leur refus de l’allongement de l’âge de départ en retraite à 62 et à 67 ans, pour une retraite à taux plein, le Président de la République et son gouvernement ont signifie qu’ils entendaient maintenir leur projet quasi en l’état.

Cette attitude exprimée après les mobilisations de très hauts niveaux des 7 et 23 septembre et du 2 octobre, montre qu’il faut encore amplifier le mouvement pour gagner.

Par ailleurs, le projet de Loi de Finances pour 2011 rendu public le 29 septembre confirme l’ampleur du plan d’austérité que nos dirigeants veulent imposer à notre pays et plus particulièrement à la Fonction publique.

Gel des salaires et augmentations des cotisations des fonctionnaires, suppression de plus de 31.000 postes s’ajoutant au 100.000 déjà opérés depuis 2007 dans la Fonction publique d’Etat, recul des dépenses publiques s’ajoutant au projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale et à celui des retraites forment un plan cohérent qui vise à faire payer le prix de la crise aux plus modestes.

Cette politique frappe encore plus durement les couches les plus fragiles de la population. Les femmes pour près de la moitié d’entre elles devraient travailler jusqu’à 67 ans pour une retraite à taux plein ; les jeunes et les privés d’emplois pour lesquels le recul de l’âge de départ en retraite et les suppressions d’emplois se traduisent par une augmentation du chômage ; les salariés des professions pénibles qui voient se raccourcir leur espérance de vie à la retraite en bonne santé.

A l’occasion de la campagne présidentielle, le Président de la République avait affirmé qu’il ne toucherait pas aux bornes d’âge de la retraite. Il ne dispose pas de la légitimité des urnes pour imposer ces profonds reculs sociaux.

Des solutions alternatives existent, qui passent pour une augmentation des rémunérations et des créations massives d’emplois pour soutenir la croissance, un renforcement des services publics pour assurer les solidarités nationales, une profonde réforme fiscale pour une autre répartition des richesses.

Dans ce contexte, la mobilisation du 12 octobre auxquelles appellent toutes les centrales syndicales constitue un moment charnière dont l’ampleur est susceptible de faire bouger les lignes.

C’est pourquoi, l’UGFF CGT appelle tous les agents de la Fonction publique de l’Etat à :

–         participer massivement aux grèves et aux manifestations du 12 octobre.

–         à se réunir en assemblées générales pour décider des modalités d’amplification du mouvement qui, de façon complémentaire, pourrait associer des arrêts de travail et d’autres formes d’actions.

Un préavis de grève reconductible a été déposé pour la période du 12 au 18 octobre inclus.

Montreuil, le 7 octobre 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s