Lettre du personnel du centre d’Aix présent le 10 février à M. le Directeur Général

Monsieur le Directeur général,

Après concertation, l’ensemble du personnel du CIR d’Aix en Provence refuse un déménagement sous quelque forme que ce soit sur Montpellier.

L’éclatement des services opérationnels actuels (Unité MAJEC, Unité sectorielle, agences Commerciales, service support) serait nuisible au bon fonctionnement de nos missions.

Aix en Provence a une situation centrale adaptée pour la gestion des 3 régions concernées : PACA/Corse/Languedoc-Roussillon.

Il faut conserver sur le même site l’ensemble des services IGN afin de garantir un service homogène et de qualité.

L’ensemble du personnel IGN Aix en Provence présent ce jour (10-02-2011).

Copies :

– Agora

– secrétaires généraux des syndicats de l’IGN

Publicités

Déclaration commune des organisations CGT de l’IGN et de l’IFN du 9 février 2011

Les syndicats CGT OM IGN, CGT PTA IGN et SYAC CGT se sont rencontrés le 9 février 2011 pour faire le point sur la situation créée par l’annonce d’une fusion de l’IGN et de l’IFN pour le 1er janvier 2012.

Les organisations syndicales CGT de l’IGN et de l’IFN dénoncent cette fusion dont les seuls considérants,  issus de la RGPP, ne sont motivés que par la recherche d’économies budgétaires et la réduction des effectifs au détriment des missions.

Les 2 établissements, IGN et IFN, assurent des missions indispensables aux politiques publiques ainsi qu’aux usagers. Jusqu’ici, les 2 établissements ont eu des activités partenariales assurées à la satisfaction de tous.

Ce rapprochement n’a été précédé d’aucune étude d’impact préalable. Le rapprochement forcé des 2 établissements n’est pas motivé par une recherche d’un meilleur service public, mais bien par la recherche d’une réduction du nombre d’opérateurs publics.

Les syndicats CGT de l’IGN et de l’IFN appellent d’ores et déjà à la mobilisation des personnels des deux établissements et décident d’aller ensemble à leur rencontre pour les informer et débattre avec eux.

Sur cette base là, les syndicats CGT de l’IGN et de l’IFN sont décidés à la recherched’un front syndical le plus large et d’une mobilisation la plus ample dans un esprit de solidarité, d’équité, de fraternité et de liberté.

Les syndicats CGT de l’IGN et de l’IFN sont décidés à ce que les personnels n’aient pas à supporter les conséquences pratiques (déménagements, réorganisations, surpopulation sur un site ou dans des bureaux rétrécis…) des désirs des casseurs du service public. Seule une mobilisation massive permettra de faire obstacle à ce projet néfaste.

Paris, le 9 février 2011

CTP de l’IGN du 1er février 2011 – communiqué des syndicats CGT de l’IGN

Communiqué des syndicats CGT de l’IGN

Les syndicats CGT OM et CGT PTA de l’IGN constatent, à la suite du CTP de l’IGN, ce 1er février 2011, la volonté de l’administration de l’IGN d’aller le plus vite possible à la fusion de l’IGN et de l’IFN.

Ce projet, inscrit dans la RGPP, entend imposer les normes de réductions d’effectifs et de réductions des frais de fonctionnement des établissements publics fixées par le gouvernement. Il comporte un volet important de réorganisation de l’IGN, sur lequel nous reviendrons, un volet de délocalisation d’unités de l’IFN et des CIR de l’IGN,  la disparition de l’IFN en tant qu’entité avec le risque de dilution de son activité propre. De nouvelles missions concernant les espaces naturels sont évoquées, qui pourraient intéresser la DGALN du MEDDTL autour de la gestion des espaces naturels, mais nous risquons d’avoir à faire plus sans moyens supplémentaires.

Les droits des personnels, dont l’encadrement, doivent être défendus : droit à la mobilité choisie, à la carrière et à l’accès aux postes, à la formation, reconnaissance des qualifications et garanties statutaires pour les agents, permettant un exercice de qualité des missions, droit à contribuer pleinement à l’élaboration des projets, à disposer de vraies marges de manœuvre et de décision.

Nous soutenons pleinement les personnels des sites de provinces qui se mobilisent aujourd’hui, et nous allons poursuivre nos efforts d’information des personnels.

Nous sommes évidemment en contact avec la CGT du ministère de l’agriculture et de l’IFN. Nous savons que la CFDT a des contacts avec l’UNSA de l’IFN.

Nous proposons dès maintenant une réunion intersyndicale sans préalable, avec l’objectif de construire le rassemblement des personnels et l’action pour nos deux services publics, leurs missions et leurs moyens, pour que les personnels ne soient pas sacrifiés, pour défendre les droits de tous les personnels à partir de leurs besoins et de leurs revendications.

Saint-Mandé, le 1er février 2011