Non au Plan anti-social à IGN France International !

Rassemblement  vendredi  27 janvier  à 8H45 dans le hall du bâtiment Apour être reçu par la Présidente du CA.

Les organisations CFDT IGN, CGT OM et CGT PTA,  SYAC-CGT, SYGMA-FSU  appellent les agents de l’IGN à se rassembler à l’entrée de la séance du Conseil d’administration de l’IGN du vendredi 27 janvier pour dire non à ce plan de licenciements et de baisses drastiques de salaire qui frappent les collègues du groupe IGN.

IFI (IGN France International) est la filiale de droit privé de l’IGN. L’IGN est majoritaire dans le capital d’IFI avec  54,5% des parts tandis que d’autres entreprises ou institutions se répartissent le reste comme suit : EADS : 27,97%, CNIG espagnol : 8,0%, ESRI : 8,47%.

IFI (IGN France International) a été créé en 1986 pour remplacer l’ancien Service de Travaux Extérieurs de l’IGN lors du « plan d’urgence »  de cette année-là. L’IGN est l’actionnaire majoritaire et l’encadrement d’IFI est essentiellement constitué de cadres issus de l’IGN (Président du CA : J-P Grelot, Directrice Générale : N-M Bismuth). L’IGN a donc une responsabilité particulière !

EADS-Astrium et ESRI sont des multinationales qui comptent par milliards de dollars.

Depuis sa création, la stratégie d’IFI a toujours été de réaliser des opérations d’envergure, souvent dans des pays « à risque ». Elle a sans doute joué le rôle d’un outil complémentaire dans la stratégie diplomatique de la France. Elle a endossé des difficultés en conséquence. La crise ne rend évidemment pas les choses plus faciles

Malgré ces difficultés, IFI a aujourd’hui remboursé l’essentiel des avances consenties par l’IGN, obtenu un résultat positif en 2010 et sans doute en 2011 Depuis, les sommes engagées ont été recouvrées…

Un audit « demandé par les actionnaires » mené en juillet 2011 par Ernst & Young vient prôner un plan de rétablissement touchant exclusivement le personnel du support. Une fois de plus, les personnels devrait faire les frais des stratégies des actionnaires, sans même que soit envisagé de plan alternatif.

Le projet de plan de restructuration pourrait en fait viser à sélectionner les seules compétences « vraiment intéressantes techniquement » préalablement à une recapitalisation qui pourrait être une privatisation.

C’est pourquoi l’annonce d’un plan de restructuration amenant à 3 licenciements secs et 5 temps partiels imposés est inacceptable.

La Direction d’IFI a manifestement l’intention d’agir vite.

Les organisations CFDT IGN, CGT OM,  CGT PTA , SYAC-CGT, SYGMA-FSU appellent les agents de l’IGN à se rassembler à l’entrée de la séance du Conseil d’administration de l’IGN du vendredi 27 janvier pour dire non à ce plan de licenciements et de baisses drastiques de salaire qui frappent les collègues du groupe IGN.

 Rassemblement vendredi 27 janvier à 8H45

dans le hall du bâtiment A.

 St-Mandé, le 26 janvier 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s