Détournement de vocabulaire avant détournement de service public

Ainsi donc, le Directeur général se permet d’annoncer une « assemblée générale » du personnel de l’IGN le lundi 10 septembre dans une salle MK2 proche de la BNF à Paris.

Le minimum est de rétablir le sens des mots : une assemblée générale regroupe des salariés qui le font en disposant tous du droit d’émettre leurs opinions, à égalité, et de dire des propos pouvant être désagréables aux oreilles des responsables syndicaux. Dans la tradition du mouvement ouvrier, du syndicalisme, une AG regroupe des salariés sans aucun privilège, même pour la tribune.

Là, on a tout autre chose : une réunion d’un personnel convoqué par le Directeur général, chef suprême de la hiérarchie de l’IGN. La communication du DG aura beau dire, le rapport hiérarchique ne disparaîtra pas à l’entrée en séance.

Si certains pourront vider leur sac, ou faire des déclarations attendues, pour autant l’ensemble de la hiérarchie de l’établissement sera prié de ne pas faire de vagues, et surtout de se caler dans les clous de l’orientation qui commence à se dessiner de séminaire de direction en CODIR.

Au final, ce ne sont pas les agents qui décideront (à l’opposé de ce qui se fait dans une authentique AG!) mais bien le DG de concert avec le CA et les tutelles.

Ce Directeur général n’est pas un enfant de chœur. D’une part, il possède une certaine expérience professionnelle. Mais aussi, il est marqué politiquement, par les responsabilités qu’il exerçait au sein du cabinet de la précédente ministre de tutelle, une certaine NKM. De telles responsabilités, à ce niveau là, ne s’exercent jamais sans un certain degré d’affinité politique ou idéologique.

Et en matière d’idéologie, on commence à connaître la musique : lors des diverses réunions tenues depuis son arrivée, au CT ou au CA ou en bilatéral avec les OS, le DG a clairement énoncé son intention de faire fonctionner l’IGN comme une grosse PME cherchant à jouer dans la cour des grands, genre Google ou Microsoft.

Pour la CGT, le premier devoir d’un DG d’un établissement tel que l’IGN doit être de faire fonctionner un établissement de service public dans une logique de service public.

On a droit à une offensive autour de la notion d’Open Data qui serait le prétexte à une révision à la baisse de la qualité des données fournies. L’émergence de biens ou de services facilement accessibles, sinon gratuits, comme dans le domaine économique qui nous concerne, l’information géographique, atteste d’une chose : il est de plus en plus difficile de vendre pour faire du profit au regard du niveau de socialisation de la production.

Et là, nous revenons à l’idée que nous avons développée plus haut : le DG n’est pas vierge concernant l’IGN. C’est lui qui a, pour partie, pour le compte du cabinet de la tutelle ministérielle, suivi le chantier de la rédaction du nouveau décret de l’IGN. Donc, il a participé à la mise en place, sous la conduite de Parisé, du nouveau décret et du modèle de DCM [Diffusion au Coût Marginal ] qui vient bousculer les vieilles recettes de confection du budget de l’établissement. Ceux qui ont concocté ce texte ont bien eu une petite idée sur comment passer du modèle économique antérieur au nouveau. Parisé se targuait d’avoir obtenu un budget conséquent pour la mise en place de la DCM. Et la CGT lui répondait qu’il fallait voir au-delà des deux ans pour lesquels Parisé avait obtenu un minimum de garantie budgétaire.

Le plan d’avenir qui commence à émerger des brumes serait donc de chercher des recettes commerciales en tentant des partenariats avec le privé, et si possible pas des petits joueurs, en « allant le plus loin en aval dans les services basés sur nos données ».

Pour la CGT, l’IGN est l’outil de service public devant mettre en place et entretenir l’infrastructure de l’information géographique et forestière dont le pays a besoin, dans différents buts, en servant aussi bien l’État et ses ministères que les collectivités locales ou l’ensemble des autres usagers.

Aucun partenariat avec des ministères ou des collectivités locales (région, département, communes ou communauté de communes) ne saurait nous inquiéter, surtout si cela permet d’obtenir des données fiables et à jour, et d’éviter les doublons.

Mais les partenariats avec des opérateurs privés, c’est autre chose et nous serons plus que circonspects ! L’expérience de l’alliance de l’IGN avec des intervenants privés au sein d’IFI n’a jamais produit des envolées commerciales, à ce que l’on sache… Ce qui justifie au passage que des efforts budgétaires soient faits par les tutelles pour que l’IGN dispose d’un outil d’action pour ses activités internationales qui soit autre chose qu’une vitrine en trompe l’œil.

Notre ministère de tutelle porte déjà la responsabilité de la privatisation de services routiers essentiels (les autoroutes) ou ferroviaires (création de RFF). La CGT veillera à ce que l’IGN ne soit pas dans les prochaines cibles.

La continuité budgétaire entre le précédent gouvernement et l’actuel est patente : il ne s’agit pas de recréer les dizaines milliers de d’emplois publics supprimés ces dernières années. Le gouvernement avec son dernier collectif budgétaire montre son choix, celui du remboursement des déficits de la dette soit-disant « publique ». De ce point de vue, le nouveau DG ne risque pas de subir une quelconque épuration, bien au contraire il se fera un promoteur zélé de la continuité de la RGPP.

Pour commencer à limiter les dépenses superflues de fonds publics, le minimum serait de renoncer à louer le MK2 et de se contenter de la salle Robert Génot qui est très bien équipée au demeurant.

Ensuite, la CGT propose au personnel et aux autres organisations syndicales de se réunir avant le 10 septembre en d’authentiques AG, dans la tradition et dans le cadre syndical, pour élaborer ensemble nos solutions aux besoins du service public qui s’appelle IGN.

Saint-Mandé, le 1er août 2012

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s