Compte-rendu de la CPO Notation du 04 avril 2014

La Commission Paritaire Ouvrière statuant sur les réclamations des notations s’est déroulée ce jour.

53 agents ont portés réclamations sur leurs notes, leurs critères ou les deux. Certain ont fait des observations qui, pour la majeur partie, revenaient à demander un avancement catégoriel.
Sur les 26 réclamations portant sur la notes, 16 ont étés révisées et sur les 17 réclamations portant sur les critères, 14 ont étés révisées.
Nous invitons les agents ayant réclamé à se rapprocher des représentants CGT O/M qui ont siégé en CPO.

Par ailleurs, la Drh a présenté un dossier de changement d’emploi d’un agent. Situation prévue, bien qu’inhabituelle puisque généralement chaque CPO est dédiée à un sujet principal (en avril, la notation, en juin, les avancements, en décembre, les changements d’emploi).

Mais qu’elle ne fut pas notre surprise quand nous avons appris que ce changement d’emploi pourtant traité et validé lors de la CPO de décembre 2013 et, dont nous savions qu’il était depuis bloqué par le Contrôle Financier, revenait sous une autre forme.
Là, ce n’était ni la DRH, ni le chef de service de cet agent, ni même les organisations syndicales qui représentaient le changement d’emploi mais… le CF qui, estimant que l’emploi proposé ne lui convenait pas, faisait une contre-proposition.

De la surprise, nous sommes passés à la colère. Il est intolérable que le CF fasse preuve d’une telle immixtion dans la gestion du corps Ouvriers. Accepter cela aujourd’hui, c’est lui donner la capacité demain de faire et défaire les avancements catégoriels, de modifier notre texte statutaire et finalement de ne considérer une fois de plus les ouvriers de l’État qu’a travers le serrage de vis budgétaires.

Pour la CGT O/M, cette proposition de la CF est un manquement grave au respect des prérogatives du Directeur Général, car au final, après avis de la commission paritaire, c’est sous la forme d’une décision du DG que se concrétise une évolution de carrière comme un changement d’emploi ou un avancement.

Nous en appelons dés aujourd’hui au Directeur Général pour qu’il mette de l’ordre dans cela et fasse que les décisions de la Commission Paritaire Ouvrière qu’il a visées soient, certes contrôlée d’un point de vue réglementaire, mais surtout exécutées. A chacun ses prérogatives!

Le CF n’a pas à s’immiscer dans la gestion des corps. La seule chose qui lui revient est de regarder l’adéquation des décisions avec les textes réglementaires et les enveloppes budgétaires. Point.

Pour les représentants CGT O/M, ceci n’augure rien de bon quant à la tenue du groupe de travail REOM du jeudi 10 Avril. Nous demandons que l’Intersyndicale se réunisse au plus vite sur ce sujet.

Pour la CGT O/M,
Benjamin Briant

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s