CA de l’IGN du 4 juillet 2014 : un mauvais Veaudeville….

Pour la CGT OM, l’essentiel à retenir de la dernière séance du CA de l’IGN tient dans la mauvaise pièce de théâtre de boulevard qu’a constitué le vote du BR1 (Budget Rectificatif Numéro 1 venant en complément du Budget Initial (BI) voté, lui, avant le 31-12-2013). En effet, l’information sur la décision des tutelles sur ce point de l’ordre du jour n’a été divulguée aux membres du CA, donc aux représentants du personnel, que la veille après 20H !

Et tout çà pour quel résultat ?
Autoriser le transfert de 277.000 euros (277 KEuros) des lignes de budget de fonctionnement à la ligne masse salariale.
Donc en ne changeant rien au budget global, en rhabillant Pierre par le biais du déshabillage de Paul.

Le communiqué du DG du mercredi 9 juillet trompétant la fantastique avancée que serait ce vote car il permettrait de «pouvoir procéder aux recrutements avec priorité aux postes stratégiques» ne saurait faire longtemps illusion.

277 KE pour combien d’embauches sur les 6 mois restant de l’année?
Pour combien de «recrutements stratégiques» ?
Si le DG veut parler des contrats d’aide à l’emploi qu’il envisage pour la RPCU ..

Malgré les coups de clairon médiatiques du DG sur ce vote du BR1, il n’en demeure pas moins que l’on passe de 1632 à 1622 ETP comme cadre imposé à l’IGN.

Tout çà pour çà !

277KE… on est très très loin des pertes estimées à plusieurs dizaines de millions d’euros de certains organismes …

…avant le coup de massue à la rentrée !

La réalité est qu’en ne changeant strictement rien au BI 2014 en volume, les tutelles n’ont fait que reporter les échéances à l’automne.

Interrogée par la Présidente du CA sur son opinion de la situation, Madame le Contrôleur Financier a répondu:
«Le Contrôle Financier ne porte pas d’appréciation sur la masse salariale car nous n’avons jamais eu les éléments permettant de se prononcer sur la masse salariale»

Traduction en langage courant : rendez-vous pour la baston en septembre pour savoir où porter les coupes dans la masse salariale. Vu que ce sera le moment et de réaliser le BR2 et de préparer le BI 2015..

Ceux qui penseraient pouvoir s’en tirer à bon compte en acceptant la baisse des effectifs ne sont pas au bout de leur peine : pour les tutelles, non seulement les effectifs doivent baisser, mais la masse salariale aussi !

Avec un tel programme de dépérissement économique et social, les tutelles préparent la destruction des services publics et l’imposition d’une austérité mortifère aux personnels. L’heure est au regroupement des personnels pour faire face à une telle orientation budgétaire de casse et de misère.
La CGT est d’ores et déjà sur les rangs pour ne pas permettre la poursuite de cette dégradation planifiée des missions, des effectifs, des salaires et des carrières.

Saint-Mandé, le 9 juillet 2014

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s