Base Adresse Nationale (BAN) : il est urgent d’agir …

Le mail envoyé sur Agora ce jeudi pour expliquer pourquoi la CFDT avait décliné la proposition de la CGT d’une demande en commun d’audience auprès du Premier Ministre ne peut pas ne pas susciter de réaction de notre part.

Le verbe qui résume l’explication est dans la dernière phrase du communiqué : « la CFDT attendra … ». Et bien non, il ne faut pas attendre !

Ce qui se produit sur la BAN n’est que l’amorce de ce qui peut percuter, avec des incidences sociales fortes, notamment en termes d’emplois, tout le RGE, toutes couches confondues.

Le problème n’est pas de savoir si le DG de l’IGN fait ou ne fait pas des choses, le problème est politique : à savoir, quel choix politique fait le gouvernement sur le numérique, sur tout ce qui touche à nos bases de données, à l’heure de la poussée vers l’Open Data.

Et comme l’heure est aussi aux recherches effrénées d’économie dans les dépenses publiques, il ne faudrait pas que, sous prétexte de « collaboratif » et de « c’est gratuit, c’est du libre », on en vienne à des choix budgétaires drastiques basés sur l’occultation volontaire de la réalité qui est la suivante : derrière toute donnée produite il y a des coûts, des investissements, des emplois, des frais de fonctionnement. Distribution gratuite ne signifie jamais production gratuite !!!

Pour ce qui concerne la raison d’être de l’IGN en tant que producteur national de données de référence faisant autorité, quelque soit la part de contribution collaborative des collectivités locales, des gestionnaires de réseau, des usagers particuliers, il reste et il restera toujours le problème du contrôle de la donnée, de l’assurance de sa fiabilité, de son homogénéité, de sa continuité et de son exhaustivité à l’échelle de tout le territoire national.

C’est maintenant que cela va se décider (ou commencer à se décider pour une bonne part) : il ne faut pas laisser les intérêts privés déguisés en partisans du « libre » remettre en cause notre rôle de service public.

Les organisations CGT de l’IGN ont pris leur responsabilité. Elles continueront en ce sens en interpellant demain au CA les représentants des tutelles sur cette question.

Saint-Mandé, le 23 octobre 2014.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s