Déclaration Intersyndicale CGT OM, CGT PTA, CFDT de l’IGN suite au GT sur l’avenir du SAA à Creil

Ce mardi 24 mars s’est tenue la première session du groupe de travail sur l’avenir du SAA sur le site de Creil.

En effet, depuis l’annonce à l’automne dernier du transfert des activités aériennes militaires de la base de Creil vers la base d’Évreux, la possibilité de pouvoir décoller de la piste est plus que compromise à l’horizon fin 2016. Or, un SAA dont les avions ne pourraient plus décoller serait en péril. La Direction Générale et la Direction de la Production ont pris une position pro-active sur ce sujet, affichant la volonté de pérenniser les activités du SAA, tout en recherchant, au passage, des mutualisations avec d’autres services de l’État. Cette position, si on peut considérer qu’elle regorge de bonnes intentions, se décline in fine dans un cadre budgétaire restreint en termes d’investissement et de réduction de la masse salariale.

Quelques précisions.

Sur l’énième rapport de la Cour des Comptes posant la question du bien-fondé pour l’IGN de posséder des avions et de réaliser par ses propres moyens l’acquisition des PVA, la Direction de la Production, par la voix du Directeur Adjoint de la Production, répond que c’est bien en concevant des alternatives ainsi qu’en développant des partenariats que l’IGN démontre la pertinence de ses activités aériennes. Et que la réponse à la Cour des Comptes reprendra cette argumentation.
L’Intersyndicale, bien consciente que ce rapport arrive à point nommé pour qui voudrait fermer le SAA, prend acte de cette déclaration et prévient d’ores et déjà qu’il est inconcevable que ceci vienne polluer les décisions à venir concernant l’avenir de la base.

Présentation des « pistes » possible sur le devenir du SAA par l’administration.

Plan A :

De prime abord, la Direction Générale exprime le souhait de rester à Creil, tout en démontrant que, de par l’incertitude autour de la décision des collectivités territoriales sur la pérennisation de la piste et le développement de l’aviation d’affaire, rien ne permet de se projeter. Le comité de redynamisation de site a mandaté un cabinet d’audit pour interviewer tous les acteurs potentiellement intéressés. Il devrait rendre ses conclusions fin mai/début juin. Les collectivités territoriales prendraient alors leurs décisions à l’été.

L’Intersyndicale a tenu à nuancer les problématiques soulevées par la mainmise des élus locaux dans ce dossier en rappelant que s’il est certain que l’IGN ne pèsera pas lourd dans la décision finale, le département de l’Oise pouvait avoir un intérêt à développer un projet industriel nécessitant une piste aéronautique, allant dans le sens de ce qui s’est déjà fait pour le canal Seine-Nord.

Il est entendu pour l’Intersyndicale que la Direction Générale doit tout faire pour rester à Creil.

Plan A’ :

Si d’aventure le SAA ne pouvait pas rester à Creil. L’aéroport de Beauvais, quasiment trusté par Ryan Air, serait tout à fait en capacité d’accueillir le SAA. Cette solution semblerait aussi convenir à la majorité des personnels de la base. Mais là où le bât blesse, c’est qu’il faudrait investir dans la construction de bâtiment(s) et que le cadre budgétaire fixé à l’IGN contraint les marges de manœuvres. Ou tout moins c’est ce qu’on nous laisse entendre, tout en omettant de dire que l’IGN n’a pas déboursé un euro pendant les 70 ans de décollage sur la piste militaire. Pour l’Intersyndicale, ce scénario mérite d’être étudié plus finement, en prévoyant de la meilleure façon une phase transitoire dans la construction des infrastructures nécessaires. De plus, l’Aéroport de Beauvais étant le 8ème de France, les risques de fermeture de la piste sont réduits à néant.

Plan B :

Enfin, dans une présentation pour le moins orientée, le chef du SAA et le DPR ont expliqué vouloir malgré tout rechercher d’autres bases potentielles de façon à maximiser les solutions. Là aussi, la façon dont on a voulu nous faire prendre des ULM pour des Beechcrafts est plus que discutable. D’un potentiel de 80 bases aériennes, ce n’est que 4 bases qui sont retenues sur la photo finale : Dijon, Tours, Toulouse et Nîmes. Dans une pirouette digne du Baron Rouge, le chef du SAA s’est évertué à ne trouver que des désavantages à aller à Dijon, Tours, et Toulouse (peu ou pas d’avions qui se posent à Dijon, des hangars qui servent de studio de cinéma à Toulouse, etc…) pour enfin nous présenter Nîmes comme étant la panacée universelle. Ce site va voir arriver la Sécurité Civile au cours de l’année 2016 avec ses 26 avions. Ce qui introduit, selon le DPR adjoint, des possibilités de mutualisation. Ce dont nous ne voulons pas. Mêler problématiques issues du transfert des activités aériennes militaires et mutualisation de moyens et de personnels, c’est exactement l’inverse de ce qu’il faut faire pour le SAA.

L’Intersyndicale se questionne sur les intentions de la Direction Générale, vu la façon dont l’étude de l’implantation sur Nîmes à été largement plus poussée que sur Beauvais, ou les autres sites.

L’Intersyndicale revendique qu’une étude des coûts des déménagements, des implantations, des investissements ainsi qu’une étude d’impact sur les prix des PVA soient présentés lors du prochain groupe de travail, début juin. L’Intersyndicale a demandé à la DRH, en cas de fermeture définitive de la piste, les modalités de déménagement/reclassement du personnel du SAA suivant chaque statut.
De plus, L’intersyndicale demande que soit clarifiée la position du chef de service concernant le périmètre des activités nécessaire au fonctionnement du SAA. Il est inconcevable que des agents soient mis de côté parce que leur activité n’est pas en lien « direct » avec les activités aériennes. Et qu’on décide déjà qu’untel ou untel ira à Saint-Mandé ou Villefranche.

Ces méthodes ne sauraient rencontrer l’adhésion des personnels à un futur projet dont on peut déjà dire qu’il risque d’être un bouleversement pour tout le monde.

Pour l’intersyndicale présente à cette réunion :
CGT OM, CGT PTA, CFDT

Saint-Mandé, le 27 mars 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s