Pas touche au Code du travail ! Ne laissons pas passer cette attaque contre tous les salariés !!

Après avoir grassement gavé le patronat et leurs actionnaires de milliards d’euros avec le pacte de responsabilité et le CICE( 45 milliards d’euros de 2013 à 2015 au titre du CICE), voilà maintenant que ce gouvernement leur fait le cadeau inespéré de plus : un Code du Travail à minima fait sur mesure pour les sécuriser, comme ils disent !!!

Alors que le gouvernement nous le présente comme un progrès pour les salariés, nous vous laissons juger par vous-même en l’examinant dans les détails à travers le document ci-joint. Celui-ci a le mérite de bien mettre l’accent sur tous les reculs que la loi nous réserve. Nous ne pouvons que remercier notre UGICT pour avoir produit un tel argumentaire.

Pour nous salariés, il est temps de réagir. C’est l’objectif que se donne la CGT en réunissant les 9 organisations syndicales de notre pays afin de décider d’une réaction commune dans les prochains jours sans doute à la mi-mars.

En attendant une pétition pour dire  « Loi travail : non, merci » circule sur le net ; elle a déjà rassemblé plus de 320 000 signatures en moins de 72 h !
Pour celles et ceux d’entre vous qui ne l’aurait pas encore signée, user de ce lien:
https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

Source : UD CGT 94

Pour nous, agents de l’IGN, nous ne serions être insensibles aux effets ravageurs de ce projet de loi qui, au delà des seuls salariés du privé, ne manquera pas d’avoir des répercussions sur les conditions sociales et statutaires des agents de l’État (Fonctionnaires, Ouvriers de l’État ou contractuels). La notion de temps de travail va être complétement percutée par cette loi, de même que la notion de salaire minimal, de paiement des heures supplémentaires et last but not least la notion de statut à travers la possibilité de licencier à la demande avec pour seule contrainte un barème forfaitaire court-cuitant le recours aux Prud’homes.

C’est pourquoi, la CGT OM IGN appelle l’ensemble des agents à s’informer sur ce projet néfaste et à s’engager dans l’action, d’abord avec la pétition, ensuite par les grèves et manifestations qui vont être appelées.

Saint-Mandé, le 22 février 2016

 

 

 

Publicités

Déclaration des syndicats CGT de l’IGN : RPG, l’heure des comptes…

Saint Mandé, le 29 janvier 2016

Les syndicats CGT de l’IGN prennent acte de la fin de la reprise de la production du RPG sur les
départements initialement réalisés en sous-traitance. Nous réaffirmons que sa réalisation était une
impérieuse nécessité pour l’IGN et qu’il fallait mettre un maximum de moyens pour une livraison
dans les délais.

Il convient maintenant de faire un bilan, notamment en matière d’organisation du
travail, celle-ci ayant été contrainte par les conditions de livraison, et d’interpeller
la Direction générale sur l’avenir de cette production.

Lire l’intégralité de la déclaration