Salaire – Brochure CGT OM IGN – Mars 2017

Suite à la mobilisation des agents du corps ouvrier de l’IGN, au mois de janvier et février dernier, pour obtenir l’application des 2×0.6% au titre de la revalorisation générale accordée à tous les agents de la Fonction Publique, le syndicat CGT OM IGN a réalisé une brochure de 4 pages visant à éclairer les collègues sur la façon dont est construite leur rémunération.

Lire la brochure

Brochure-CGT_OM-2017-03-21_Salaire

N’hésitez pas à contacter les élus CGT en CPO et les autres militants CGT sur l’établissement pour toute question relative à cette problématique particulière comme à l’ensemble des questions statutaires.

Publicités

Communiqué Intersyndicale CGT-CFDT Ouvriers d’État de l’IGN du vendredi 10 février 2017 à 12H

 

Une délégation intersyndicale a été reçue ce vendredi matin à 11H par les représentants des tutelles Budget et MEEM (DRI), de passage à St-Mandé à l’occasion de la réunion de pré-CA partie administration, en présence du Directeur Général et de la DRH.

 

La délégation a demandé où en était la signature de l’arrêté permettant l’entrée en vigueur de la revalorisation des 2 x 0,6 % toujours attendue par les Ouvriers d’État de l’IGN, derniers agents de toute la Fonction publique et de tous les corps d’ouvriers d’État à ne pas avoir encore bénéficié de cette mesure.

 

La délégation a rappelé les engagements et les assurances donnés par le cabinet du MEEM lors de l’entrevue du 2 février dernier, rappels soulignés également par la Direction de l’IGN.

 

Les tutelles, notamment celle du Budget, nous ont assuré que la signature de l’arrêté tomberait lundi ou mardi prochain car aucune raison de fond ne s’y opposait.

 

La Direction de l’IGN a précisé qu’en l’état des capacités de traitement du SIRH, seule l’augmentation au titre du 1er février 2017 pouvait être prise en compte dans la paie de février, et que les rappels au titre de l’augmentation du 1er juillet 2016 seraient portés sur la paie du mois de mars.

 

La délégation a fermement et calmement souligné qu’à défaut d’une signature de l’arrêté lundi ou mardi, la tenue du CA du 24 février prochain était compromise. Elle a aussi mis en regard le poids des 2 X 0,6 % avec le milliard d’euros de pénalités potentiel au cas où le RPG 2017 serait bloqué.

 

A bon entendeur, salut !

Saint-Mandé, le 10 février 2017 à 12h.

Intersyndicale CGT/CFDT- Déclaration à la suite de l’entrevue au MEEM du 2 Février matin

Ce jour se tenait la réunion entre l’Intersyndicale CGT/CFDT de l’IGN et les représentants de notre ministère de tutelle MEEM (Ministère de l’Écologie, de l’Environnement et de la Mer). Celle ci faisait suite à la non publication de l’arrêté validant la revalorisation de 2 x 0.6% des ouvriers de l’État de l’IGN.

Nous avons été reçus par le conseiller social de la Ministre de l’Écologie, M. Mourlon, le conseiller social du Ministre des Transports, M. Leconte, le représentant de la Direction de la Recherche et de l’Innovation, M. Belanger, la DRH du Ministère et la DRH de l’IGN.

Suite à l’exposition de la situation par les représentants CGT et CFDT de l’IGN, M. Mourlon a reconnu l’incongruité de la situation. Voila ce qui a été acté:

– Prise en compte de la revalorisation des 2×0.6% sur la paie de février. Pour cela, le projet d’arrêté doit être validé en Interministériel et nécessite un bleu de Matignon, c’est à dire la signature du 1er Ministre.

La paie de février sera établie à partir du 13 février prochain. Dont acte.

– L’établissement d’un mandat donné au Directeur Général de l’IGN pour négocier le passage de l’indexation au bordereau de la métallurgie parisienne à l’indexation sur le point d’indice de la Fonction Publique.

L’Intersyndicale, suite à ces annonces, prend acte des intentions de notre ministère de tutelle et lève la grève.

Force est de constater que la mobilisation du personnel n’a pas été vaine.

Cependant, l’Intersyndicale restera vigilante dans les jours qui viennent sur le respect des engagements pris et n’hésitera pas à mobiliser les personnels lors de la tenue du Conseil d’Administration de l’IGN, le 24 février prochain, si toutefois l’arrêté de revalorisation n’était pas signé d’ici la.

Enfin, parce que cette situation a résulté de l’inconséquence des tutelles, et plus particulièrement du Budget, l’Intersyndicale revendique le paiement de tous les jours de grève.

Saint Mandé, le 2 Février 2017 à 16h

L’Intersyndicale CGT-CFDT

Comité Technique du Lundi 12 Décembre

Le CT (Comité Technique ) de l’IGN est convoqué deux fois lundi 12 décembre.

Une fois, à 14H30, en séance extraordinaire, pour donner un avis définitif sur la Journée de solidarité 2017 (celle de Raffarin, c’est à dire la « solidarité » basée sur le travail gratuit au seul bénéfice des patrons! Rappel : la vraie solidarité qui fonde la Sécurité sociale depuis 1945 repose sur les cotisations sociales – part employés et part patronale – prélevées sur un salaire…)

Ensuite, à 15H00, en séance ordinaire, le projet de décision relative aux conditions générales de l’entretien professionnel annuel et donc de la disparition des notations pour les ouvriers de l’IGN sera  présenté au vote. Les représentants CGT, lors du CT du 15 Novembre dernier avaient contre au motif qu’il manquait la note de gestion précisant les conditions de passage de P3bis à E. Nous revendiquions alors que soit maintenu des critères objectifs d’ancienneté dans la catégorie, d’ancienneté IGN et d’âge par rapport à l’âge moyen dans la catégorie. Ce pour permettre aux agents qui sont positionnés en P3bis de ne pas être percutés ces prochaines années lors des passages en E.
Les documents préalablement envoyés au CT reprennent ces éléments.

Ensuite, l’administration  propose de traiter en questions diverses la réorganisation SCOP-SAA.
Pour mémoire les revendications CGT sur le sujet:

  • Des effectifs et des moyens pour assurer l’ensemble de la mission, et répondre à la demande sur l’ensemble des produits ortho
  • L’ouverture immédiate de postes à candidature, dans l’équipe produit du SCOP, et dans l’unité ortho pour assurer la continuité du service
  • Des investissements nécessaires dans la chaîne de traitement aval de l’ortho, tant en terme de développement que dans sa maintenance
  • Un chef de service adjoint basé à Saint Mandé, capable de manager l’équipe, de donner du sens au travail,  la création d’un poste de chef de produits ortho agissant sur tous les types d’ortho et un vrai secrétariat répondant aux besoins des agents de Saint Mandé.

Les documents préalablement envoyés au CT reprennent certains de ces éléments mais nous persisterons lors du CT à revendiquer sur l’ensemble de ces points.

Ceci sera suivi par un ensemble de questions diverses soulevés par la CGT

o   Indemnité kilométrique vélo: ici
o   Situation des contractuels CDI: ici
o   Situation des NAS: ici
 

Pour la CGT

Benjamin Briant

Le 12 mai: toujours pour le retrait du projet de loi « Travail » !

Le syndicat CGT OM IGN appelle les agents à participer massivement aux manifestations unitaires appelées ce jeudi 12 mai 2016 pour le retrait du projet de loi « travail » que la ministre Myriam El Khomri s’acharne à présenter, épaulé par un Premier ministre qui envisage dès ce mardi soir de recourir au dispositif du 49-3, c’est à dire à refuser aux parlementaires le droit de discuter et de voter des amendements sur tel ou tel article du projet de loi.

Le plus simple est d’en finir de suite avec ce projet de loi socialement néfaste : le retrait du projet de loi, voila ce qu’attendent des millions de salariés !

Région parisienne :

Manifestation à 14h, Denfert-Rochereau vers l’Assemblée nationale – A l’appel de CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl, UNL

Communiqué commun du 2 mai :

Loi Travail – Communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL
Le 3 mai, la balle dans le camp des député-es

Expression de l’UD CGT du Val-de-Marne du 4 mai 2016 :

Projet de Loi Travail : interpeller les députés, multiplier les assemblées générales, amplifier la mobilisation

Communiqué confédéral CGT du 10 mai :

Loi Travail et 49-3 : Le gouvernement affiche sa conception de la démocratie !

 

 

 

 

 

La base adresse de l’IGN en danger.

Le secrétaire d’État à la réforme de l’État soutient ouvertement l’initiative d’OpenstreetMap de création de la BANO (Base Adresse Nationale Ouverte) ; ce positionnement est un pavé dans la mare de l’IGN et remet en cause ses missions, non seulement de constitution de la Base Adresse Nationale (BAN) mais à terme plus largement la constitution du RGE. C’est finalement une remise en cause de l’IGN comme opérateur de Référence de l’État… et comme opérateur tout court.
Lire la suite

CR du GT Télétravail du 6 juin 2014

Le 6 juin 2014 s’est tenu le groupe de travail sur le télétravail. Il s’agit d’ une reprise puisque ce groupe ne s’était pas réuni depuis septembre 2013.

Suite à la remontée de certains problèmes par les représentants syndicaux, notamment sur les délais de traitements, la DRH a décidé de mettre en place une nouvelle procédure ayant pour objectif de réduire les délais, d’assurer un suivi et accompagnement des agents ainsi qu’une meilleure anticipation des besoins matériels.

La demande de télétravail :
Elle devra se faire au supérieur hiérarchique (N+1) avec copie à la DRH. Un numéro de dossier sera alors attribué à l’agent qui recevra un mail d’information lui stipulant qu’à partir de ce jour s’il n’a pas de réponse de sa hiérarchie (N+1) dans un délai de 3 semaines, il pourra transmettre sa demande directement auprès de son chef de Service ou Directeur.

A l’avenir, après un refus, les demandes de recours seraient étudiées en commission (à définir au CT), conjointement par la DRH et les représentants du personnel.

La carrière :
Tout télétravailleur aura un entretien de carrière au bout d’un an et demi avec son CDRH (chargé de ressources humaines). Celui ci aura pour but à la fois de faire le point sur son déroulement de carrière mais aussi d’informer sur ces conditions de travail particulières.

Lors de l’entretien professionnel annuel, un questionnaire lié à la situation en télétravail sera mis en place.

Des indicateurs de suivi seront établis sur les formations, absences, renouvellement et avancement de carrière des télétravailleurs.

Prévention :
Chaque télétravailleur sera identifié médicalement comme « personne à risque » et aura une visite médicale annuelle obligatoire afin de prémunir tout risque d’isolement, de maladie professionnelle etc…

La visite des lieux de télétravail devrait reprendre cette année (une dizaine à programmer)

Matériel :
Une évaluation budgétaire devrait être dédiée au télétravail.

Cela faisait des mois que nous demandions la « réouverture » de ce groupe de travail, pour la CGT le télétravail répond à un besoin des agents donc l’administration doit garantir les mêmes droits à tous les agents télétravailleurs : sur les conditions d’accès, sur l’instruction, sur le nombre de jours à égalité d’emploi.

Nous avons l’expérience des TAD et la façon dont ils(elles surtout …) ont eu des retards de carrière qu’il a fallu rattraper, nous ne laisserons pas l’administration traiter les télétravailleurs de la même manière.

Pour la CGT, le télétravail ne doit pas être considéré comme un élément bloquant dans l’avancement.

Catherine PARROT et Patricia PLARD pour la CGT OM IGN