Ce jeudi 21 septembre, mobilisation contre les ordonnances Macron !

La journée du 12 septembre a été un véritable succès avec près de 500 000 participants dans 200 cortèges organisés dans tout le pays.

Partout, c’est bien l’urgence de plus de justice sociale qui s’est exprimée et le refus de l’exploitation grâce au renforcement des droits et des garanties collectives des salariés.

Les 120.000 suppressions d’emplois publics programmées pour la durée du quinquennat ne pourront qu’accélérer les restructurations et les fermetures de services, engendrer des mobilités forcées, y compris d’une administration à l’autre ou d’une fonction publique à l’autre. Sans compter la diminution des budgets.
Les services publics vont mal ? Macron les enfonce encore un peu plus !

Le 21 septembre salariés du public et du privé ensemble pour faire échec aux ordonnances, défendre les droits de tous les salariés.

Les syndicats CGT de l’IGN et de Météo France appellent à la grève ce jeudi
et vous donnent rendez-vous à 13h30 sur le site de Saint mandé pour un départ collectif vers le cortège et derrière le ballon CGT du Val de Marne.

Pour vous faire un avis sur ce qu’impliquent ces ordonnances, nous vous proposons deux liens.

Publicités

Appel à la grève et aux manifestations le 12 septembre 2017 – AG le 11 septembre 2017

Les syndicats CGT OM et CGT PTA de l’IGN appellent les personnels de l’Etablissement à faire grève le 12 septembre et à participer aux manifestations syndicales

ASSEMBLEE GENERALE (HMENS) Lundi 11 septembre à 11h hall du bâtiment B à St-Mandé

Manifestations

Paris : départ collectif de l’IGN à 13h30 mardi 12

Manifestation à 14h de Bastille à Place d’Italie

Cortège unitaire CGT FO FSU Solidaires UNEF

  • Montargis 10h30 place du Pâtis – CGT FSU +…
  • Nantes : 14h30 place du Commerce – CGT FSU Solidaires UNEF
  • Caen :10h30 place St-Pierre – CGT FSU Solidaires UNL UNEF
  • Nancy : 14h30 place Dombasle – CGT FO
  • Lille : 14h30 Porte de Paris – CGT FSU Solidaires UNEF
  • Lyon 11h30 Manufacture des Tabacs – CGT
  • Marseille : 10h30 Vieux Port – CGT
  • Toulouse : 14h Place Arnaud Bernard – CGT FSU Solidaires UNEF UEC
  • Bordeaux : 11h place de la République – CGT UNL UNEF Solidaires FSU FO

Pourquoi faire grève et manifester ?

Les ordonnances de la « loi travail XXL » modifient fondamentalement et méthodiquement le droit du travail au seul bénéfice des employeurs et des actionnaires, et reviennent sur des décennies de droits gagnés par les salariés. Par exemple le rôle des accords de branches pour limiter la concurrence, en terme de réduction des droits des salariés entre les entreprises, la place des syndicats dans l’entreprise avec la fusion des instances, le droit du licenciement etc. La fonction publique sera  impactée à court ou moyen terme

Le 12 sera utile pour rassembler plus largement les salariés et les organisations syndicales

– Ce gouvernement s’attaque résolument aux fonctionnaires et agents publics : gel du point d’indice, jour de carence, CSG, baisse massive des effectifs et des moyens des services publics et des collectivités…

– D’autres projets suivent et se bousculent : retraites, sécurité sociale, APL, suppression des emplois aidés : le gouvernement veut submerger les salariés, la mobilisation du 12 est et ses suites sont décisives.

– Les coupes budgétaires à l’IGN font très mal, le DG annonce un établissement en déficit et c’est l’emploi qui trinque. Le rapport des Inspecteurs Généraux rédigé cet été et qui devrait influencer le COP n’est pas dénué de propositions inquiétantes.

– Contester ne suffit pas : nous devons avancer des propositions et les faire progresser ensemble.

La CGT, des collectifs de juristes, font des propositions pour un nouveau code du travail, permettant (en gros) d’assurer effectivement la sécurité professionnelle des salariés et l’adaptation à l’évolution des métiers des productions et des entreprises

La réduction du temps de travail, l’augmentation des salaires sont des moyens de lutte contre le chômage

Une réforme fiscale est nécessaire, la question des moyens de l’Etat est posée, mais pas celle consistant à supprimer l’essentiel de l’impôt sur la fortune, appeler les propriétaires à baisser leur loyer, et à inonder les entreprises d’exonérations en espérant que les patrons comprennent le message, alors que le carnet de commande et le manque de salariés ayant les compétences sont leurs principaux problèmes

Pour l’IGN : nous devons faire des propositions et nous faire entendre : il est évidemment aberrant que les personnels de l’IGN soient dans les difficultés dans leur travail, peinent à discerner des perspectives, qu’on leur disent avant tout de faire des économies, de travailler plus avec moins de moyens et donc d’avoir plus de mal à bien travailler, de voir se développer la précarité, alors que à l’évidence, entre l’adaptation au changement climatique, l’aménagement du territoire, les infrastructures , l’évolution des modes de vie à l’heure du numérique appellent à développer l’activité de l’Etablissement.

Il serait impensable que la principale préoccupation du COP soit de s’arranger petitement de la baisse des effectifs et des moyens, pour l’Etat comme pour les collectivités territoriales.

L’action du 12 septembre peut vous  aider à poser ces problèmes et à obtenir la prise en compte de vos préoccupations

Le gouvernement n’a pas partie gagnée : en 1995 le gouvernement Juppé a dû reculer sur le projet de réforme des retraites, en 2006 le gouvernement de Villepin aussi sur le CPE

A l’IGN nous avons su nous mobiliser pour défendre la cantine associative ou nos moyens de prise de vue aérienne

Nous devons y travailler dès maintenant

Documents syndicaux – Voir aussi :

 

 

#Barbecue de #solidarité avec les #travailleurs sans papiers – Rungis dimanche 2 avril 2017 à partir de 11H

Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement par l’UD CGT du Val de Marne :

https://www.facebook.com/94Cgt/posts/397592817289336

Mise à jour du 4 avril 2017 :

La Commission Exécutive du syndicat CGT OM IGN a décidé, ce jour, de verser la somme de 300 euros aux travailleurs sans-papiers en lutte avec l’occupation de la SEMMARIS à Rungis en soutien à leur lutte pour disposer de tous les droits minimaux dont tout salarié doit pouvoir bénéficier. Pas de salariés sans droits ! Stop à l’exploitation !

 

 

Le 23 juin 2016, imposons le droit de manifester pour le retrait total du projet de loi « Travail » !

Après le recul partiel du ministre de l’Intérieur qui, après avoir reçu ce midi les secrétaires généraux de la CGT et de FO, accorde une autorisation partielle de manifester demain 23 juin de Bastille … à Bastille, il importe de faire la démonstration de la volonté massive du rejet définitif du projet de loi « Travail » par le monde du travail.

Il importe aussi de réaffirmer par la pratique, c’est à dire par la force du nombre, le droit inaliénable de manifester, sans se faire matraquer, ni gazer, ni énucléer par flash-ball.

C’est pourquoi, le syndicat CGT OM IGN appelle l’ensemble des agents en poste en région parisienne à participer massivement à la manifestation appelée à Bastille à 14H par l’Intersyndicale CGT / FO / FSU / Solidaires / UNEF / UNL / FIDL.

Il appelle aussi l’ensemble des agents en province à participer aux initiatives lancées par les Unions départementales ou locales de la CGT.

Il rappelle qu’un préavis de grève a été déposé pour l’ensemble de la Fonction Publique d’État par l’UGFF pour cette journée du 23 juin

( voir : www.ugff.cgt.fr/spip.php?article5688 / http://www.ugff.cgt.fr/IMG/pdf/-775.pdf ).

Saint-Mandé, le 22 juin 2016


Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Loi travail : Les organisations obtiennent le respect du droit de manifester

Le Gouvernement avait franchi un nouveau cap dans sa volonté de bâillonner le mouvement social, en interdisant la manifestation parisienne du 23 juin. Cette décision représentait une remise en cause grave d’une liberté fondamentale garantie par la constitution : le droit à manifester. Les organisations ont toujours affirmé leur volonté de manifester pacifiquement.

Après des discussions serrées avec le Ministre de l’Intérieur, les organisations syndicales et de jeunesse ont obtenu le droit de manifester à Paris le 23 juin, sur un parcours proposé par le Ministre de l’Intérieur, ainsi que l’autorisation de manifester le 28 juin, selon des modalités à discuter avec la Préfecture.

Les organisations syndicales et de jeunesse ne se laisseront pas détourner du cœur du problème qu’est le projet de loi travail.

Un projet de loi largement rejeté par une majorité de français, sondage après sondage, mobilisation après mobilisation.
Un projet de loi visant le dumping social, rejeté par la majorité des organisations représentatives du pays et imposé aux forceps aux parlementaires par le 49/3 et la menace de l’utiliser de nouveau.

Les organisations syndicales et de jeunesse appellent les salarié-es, les jeunes, les privé-es d’emploi et les retraité-es à participer à la votation.
Les organisations syndicales et de jeunesse affirment, depuis le début, leur disponibilité pour faire des propositions concrètes, porteuses de progrès social et de nouveaux droits.

Le Président Hollande n’a toujours pas répondu à notre lettre commune adressée le 20 mai dernier.
Le Président Hollande n’a d’autre issue, pour sortir de cette impasse, que de réunir les organisations syndicales et de jeunesse très rapidement.
Les organisations syndicales et de jeunesse appellent les salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi et les retraité-es à participer massivement aux manifestations des 23 et 28 juin.

Montreuil, le 22 juin 2016

 

 

 

Lutte pour le retrait du projet de loi Travail : échos du 9 juin

Aujourd’hui, le mouvement pour imposer le retrait du projet de loi Travail a connu les développements suivants sur le Val de Marne :

Les syndicats CGT de l’IGN appellent les agents à la grève et à participer massivement à la manifestation nationale du 14 juin. Ils appellent les agents de province ne pouvant se déplacer à Paris à se rattacher aux actions locales. Les syndicats CGT de l’IGN organiseront avec les camarades de la CGT Météo France lundi 13 sur le site de St-Mandé une distribution de tracts et la tenue de la votation lancée par l’Intersyndicale nationale.

 

 

Soutien aux grévistes : participez à la caisse de grève en ligne !

Les camarades du syndicat Info-com’ CGT, avec aussi les camarades des syndicats  CGT Air France, CGT Goodyear, Syndicat des Imprimeries Parisiennes CGT…ont pris l’initiative de lancer une caisse de grève en ligne pour ceux qui sont dans des actions de grève reconductible.

Nous encourageons tous les lecteurs de ce blog syndicat à contribuer financièrement au soutien aux grévistes avant de prendre eux-mêmes leur part à l’action nationale du 14 juin prochain.

Accéder à la caisse de grève par le site d’Infom-com’ CGT

Aller directement à la caisse en ligne sur le site du Pot Commun

 

 

 

 

 

Le 12 mai: toujours pour le retrait du projet de loi « Travail » !

Le syndicat CGT OM IGN appelle les agents à participer massivement aux manifestations unitaires appelées ce jeudi 12 mai 2016 pour le retrait du projet de loi « travail » que la ministre Myriam El Khomri s’acharne à présenter, épaulé par un Premier ministre qui envisage dès ce mardi soir de recourir au dispositif du 49-3, c’est à dire à refuser aux parlementaires le droit de discuter et de voter des amendements sur tel ou tel article du projet de loi.

Le plus simple est d’en finir de suite avec ce projet de loi socialement néfaste : le retrait du projet de loi, voila ce qu’attendent des millions de salariés !

Région parisienne :

Manifestation à 14h, Denfert-Rochereau vers l’Assemblée nationale – A l’appel de CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl, UNL

Communiqué commun du 2 mai :

Loi Travail – Communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL
Le 3 mai, la balle dans le camp des député-es

Expression de l’UD CGT du Val-de-Marne du 4 mai 2016 :

Projet de Loi Travail : interpeller les députés, multiplier les assemblées générales, amplifier la mobilisation

Communiqué confédéral CGT du 10 mai :

Loi Travail et 49-3 : Le gouvernement affiche sa conception de la démocratie !