Télétravail à l’IGN: VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

consultation

La CGT lance une consultation des agents de l’IGN sur le sujet du télétravail.

En expérimentation depuis 2010 à l’IGN, la promulgation du décret 2016-151 du 11 février 2016 sur les modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique va amener l’administration à remettre à plat le règlement du télétravail dans l’IGN.

Les 11 questions du questionnaire ci dessous permettront de poser objectivement le sujet dans le groupe de travail dédié et de remonter les attentes des agents de l’IGN.

Ce questionnaire est anonyme. Envoyez le à CGT O/M- Bâtiment B- Saint Mandé. Vos représentants CGT O/M porteront les revendications et attentes des personnels devant l’administration.

Le questionnaire: questionnaire-cgt-teletravail

 Saint Mandé le 14 Octobre 2016

 

CR du GT Télétravail du 6 juin 2014

Le 6 juin 2014 s’est tenu le groupe de travail sur le télétravail. Il s’agit d’ une reprise puisque ce groupe ne s’était pas réuni depuis septembre 2013.

Suite à la remontée de certains problèmes par les représentants syndicaux, notamment sur les délais de traitements, la DRH a décidé de mettre en place une nouvelle procédure ayant pour objectif de réduire les délais, d’assurer un suivi et accompagnement des agents ainsi qu’une meilleure anticipation des besoins matériels.

La demande de télétravail :
Elle devra se faire au supérieur hiérarchique (N+1) avec copie à la DRH. Un numéro de dossier sera alors attribué à l’agent qui recevra un mail d’information lui stipulant qu’à partir de ce jour s’il n’a pas de réponse de sa hiérarchie (N+1) dans un délai de 3 semaines, il pourra transmettre sa demande directement auprès de son chef de Service ou Directeur.

A l’avenir, après un refus, les demandes de recours seraient étudiées en commission (à définir au CT), conjointement par la DRH et les représentants du personnel.

La carrière :
Tout télétravailleur aura un entretien de carrière au bout d’un an et demi avec son CDRH (chargé de ressources humaines). Celui ci aura pour but à la fois de faire le point sur son déroulement de carrière mais aussi d’informer sur ces conditions de travail particulières.

Lors de l’entretien professionnel annuel, un questionnaire lié à la situation en télétravail sera mis en place.

Des indicateurs de suivi seront établis sur les formations, absences, renouvellement et avancement de carrière des télétravailleurs.

Prévention :
Chaque télétravailleur sera identifié médicalement comme « personne à risque » et aura une visite médicale annuelle obligatoire afin de prémunir tout risque d’isolement, de maladie professionnelle etc…

La visite des lieux de télétravail devrait reprendre cette année (une dizaine à programmer)

Matériel :
Une évaluation budgétaire devrait être dédiée au télétravail.

Cela faisait des mois que nous demandions la « réouverture » de ce groupe de travail, pour la CGT le télétravail répond à un besoin des agents donc l’administration doit garantir les mêmes droits à tous les agents télétravailleurs : sur les conditions d’accès, sur l’instruction, sur le nombre de jours à égalité d’emploi.

Nous avons l’expérience des TAD et la façon dont ils(elles surtout …) ont eu des retards de carrière qu’il a fallu rattraper, nous ne laisserons pas l’administration traiter les télétravailleurs de la même manière.

Pour la CGT, le télétravail ne doit pas être considéré comme un élément bloquant dans l’avancement.

Catherine PARROT et Patricia PLARD pour la CGT OM IGN